le revenu de base

bonjour,
je suis pour l'instant assez favorable à l'idée du revenu de base, en ce qu'elle apporte :
- une neutralité et une égalité de chacun, contrairement aux RMI et aux objecteurs (considérés comme parias, de la société ou du service national) ; chacun, riche comme pauvre, toucherait une part d'un revenu "humain" (national, planétaire ?) ; une grosse partie des ségrégations serait résolue.
cette part n'est pas un dû, mais un "contrat", une reconnaissance réciproque d'appartenance à une société :
- si d'une part "la collectivité" doit subvenir à ce revenu, d'autre part les citoyens ont un devoir : un service "obligatoire"...

... cela peut commencer par le service national à 18 ans, mais aussi être une quantité de TIG annuels, de service public ...

- ce revenu peut être cumulé avec tout autre activité ; ce "travail" n'a plus alors son caractère obligatoire de survie pour certains, et permettrait de réévaluer foncièrement notre hiérarchie des travaux à supporter tous les jours : qui acceptera le travail d'éboueur au salaire actuel ? celui d'ouvrier aux 3/8, ou d'un tas d'autres "boulots" dévalorisés laissés aux gens en difficulté, qui n'ont d'autre choix que ce travail pour survivre ?
- s'il est à supposer que certaines personnes se suffisent de ce revenu et ne veuillent faire d'autres tâches, l'envie d'accroître ses richesses serait au moins aussi présente, et que libéré de la contrainte, la créativité serait valorisée, et l'entraide de rigueur.
- enfin, chacun doit être libre d'appartenir à cette société ou non ; pas de revenu, pas de reconnaissance, d'existence sociale, de droits ou de devoirs collectifs, mais un respect de ses lois.
je pense que de nos jours, le problème du chômage, des salaires, du temps ou de la pénibilité du travail est dans l'impasse annoncée il y a plus de 100 ans par Lafargue (le droit à la paresse), et le revenu de base pourrait être une des sorties possibles, comme le TAS en politique. l'esprit de compétition a toujours poussé les hommes à se battre, sous couvert de loi naturelle ; mais la nature propose aussi de formidables entraides interspécifiques, comme la fourmilière, la ruche ou une colonie de posidonie. au XXI° siècle, nous devons accepter que nous sommes tous sur le même bateau, vouée inéluctablement à sa perte (à plus ou moins très long terme), que son avenir comme le notre dépendent de l'arrêt de nos conflits de pouvoirs, armés ou non, politiques, religieux ou économiques.
de nombreuses formulations d'un revenu de base (contrat citoyen, salaire à vie, revenu inconditionnel ...) fleurissent sur le net, chacun apportant ses idées ; me reste à m'empresser d'approfondir le sujet !
meilleurs vœux à tous :)
Cédric

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.