l'environnement

Si le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est une des principales batailles à mener, celle du droit de la nature l’est aussi.

Il ne devrait plus être utile de rappeler que nous sommes tous sur le même bateau, et qu’ignorer son état sanitaire est une folie … et pourtant ! il faut alors aussi rappeler que ceci dit, nous ne ferons pas couler ce bateau ; des catastrophes, il en a vu d’autres, et nous ne sommes pas capable de reproduire ne serait-ce que le 10° de celles-ci ; par contre, nous sommes capables de donner la mort à beaucoup de choses existantes, mais n’oublions pas que malgré toutes nos sciences, nous sommes une espèce fragile … donc pas très idéalement placé sur la liste des « menacées de disparition » en cas de catastrophe naturelle ; car l’homme a trop longtemps cru pouvoir tout comprendre, tout maîtriser. Nous savons aujourd’hui que ce n‘est pas le cas, et que nous ferions mieux de soigner notre bateau, et nous apprêter à résister ensemble à ses soubresauts.

lien vers le transport.