la recherche

Encore un domaine lourd de paradoxe ; il est évident que la recherche ne peut s’arrêter, pour de multiples raisons (que l’on pourrait débattre), mais il est clair aussi que celle-ci ne doit pas être au service des multinationales, mais à celui du peuple et de son bateau, c’est-à-dire à l’ensemble de l’humanité, des plantes, animaux et autres vivants, ainsi que de la terre, son évolution, ses dangers …

Un réajustement et une transparence s’impose !